Centrales hydroélectriques

Créatrices d’énergie renouvelable, les centrales hydroélectriques permettent de réduire la dépendance aux énergies fossiles et de limiter les émissions de gaz à effet de serre. Elles font partie intégrante de l’offre de notre Groupe qui a développé une forte expertise dans ce domaine.

Afin d’aider les acteurs publics à favoriser les énergies renouvelables, Eiffage est actif sur de nombreux projets de centrales hydroélectriques. L’énergie produite par ces dernières ne rejette ni gaz à effet de serre, ni déchet polluant. Lorsqu’elles sont couplées à des réservoirs, elles présentent l’avantage d’être réactives et variables, c’est-à-dire qu’on peut moduler sa production en fonction des besoins et de la demande. C’est en effet la seule forme d’électricité stockable à grande échelle, ce qui permet d’absorber si besoin les pics de consommation.

Et si les installations demandent des investissements initiaux assez importants, elles ont, une fois achevées, une durée de vie de plus de 50 ans, qui permet leur utilisation sur le long-terme.  

Des ouvrages intégrés dans leur environnement

Nous compensons les impacts des constructions sur l’environnement et les lieux de vie concernés, en accord avec les normes et lois internationales en vigueurEn matière de biodiversité, nous mettons en place de nombreuses mesures d’évitementde réduction et de compensation des impacts des infrastructures que nous construisons.

Nous implantons par exemple des grilles et des passes à poissons qui permettent aux espèces aquatiques de remonter les cours d’eau malgré la présence de nos barrages. Enfin, nous associons les populations concernées par nos projets dès la phase de conception, et ce, au-delà de livraison de l’ouvrage, pendant toute la phase d’exploitation.

Cela passe par une consultation en amont et des mesures concrètes tout au long de la vie du projet (aide financière et technique pour la construction de nouveaux lieux de vie, etc.).  

Singrobo-Ahouaty en Côte d’Ivoire : un important projet de centrale

Le contrat de l’aménagement hydroélectrique de Singrobo-Ahouaty porte sur la conception et construction du barrage en lui-même ainsi que sur la fabrication, l’installation et la mise en service de l’ensemble des équipements de la centrale.

Les travaux ont commencé début 2019 et doivent durer trois ans. Cette centrale sera dotée d’une capacité de 44 MW.  

Chiffres clés : Singrobo-Ahouaty
  • 44 MW

    en termes de capacité 

  • 110 millions d’euros

    montant du contrat