5e colloque de l'observatoire de la LGV BPL : l'environnement à l'honneur

10.10.2019
5e colloque de l'observatoire de la LGV BPL : l'environnement à l'honneur

Le colloque annuel de la LGV Bretagne-Pays de la Loire s’est tenu près de Laval (53) ce vendredi 27 septembre, une occasion de présenter l’avancée des études environnementales et de découvrir les méthodes de suivi environnementales sur le terrain.

Cette année, le colloque de l’observatoire environnemental s’est réuni au Natur’Eau Parc Echologia pour faire un bilan des études deux ans après la mise en service de la ligne à grande vitesse Bretagne-Pays de la Loire. Introduit par le Préfet de la Mayenne, le colloque a permis d’aborder l’ensemble des sujets environnementaux autour de la ligne à grande vitesse.

Le colloque a été l’occasion de présenter les résultats du bilan environnemental intermédiaire LOTI (Loi d’Orientation des Transports Intérieurs) qui confirment à date la conformité engagements environnementaux pris dans le cadre de la LGV BPL. Le bilan LOTI est un exercice réglementaire qui a également un réel intérêt pour tous les projets d’infrastructures linéaires.

Une journée organisée en deux parties, avec, dans un premier temps l’observatoire photographique du paysage (OPP) mis en place dans le cadre de l’observatoire BPL pour évaluer les changements durant les différentes phases de travaux. Un travail au long cours de plus de 15 ans qui s’achèvera en 2022 et dont l’intégralité des clichés est disponible sur une plateforme régionale bretonne appelée la POPP BREIZH et dont Eiffage est partenaire. L’opportunité également de présenter l’étude paysagère menée l’année prochaine, et qui recueillera la perception des riverains sur les évolutions qui ont eu lieu. 

Tout un volet était ensuite dédié à la présentation des études de suivis naturalistes : 

  • Les résultats de plusieurs années de suivis livrés en 2019 sur la loutre, les chauve-souris et les réseaux de haies bocagères.
  •  Le suivi des amphibiens - perméabilité de la LGV à leur passage – qui fait l’objet d’une thèse qui prendra fin en 2020.
 
On constate que la LGV a eu peu d’impacts sur les populations suivies et que les aménagements proposés ont permis, dans l’ensemble, d’atténuer les effets négatifs de l’infrastructure. 
Cette matinée a permis de mettre en avant les avantages d’un observatoire indépendant qui analyse les effets avant, pendant et après la mise en service de la LGV BPL et les avancées scientifiques constatées.

Dans un second temps, une visite sur le terrain, les participants ont pu découvrir les techniques de suivi mises en œuvre sur le terrain avec trois ateliers thématiques sur : 

- le suivi génétique de la loutre et ses problématiques de déplacement, 
- le suivi par trajectographie des chauves-souris sous des ouvrages d'art,
- l’analyse paysagère par la perception individuelle.

Découvrez également le Bilan LOTI dans son intégralité ICI.

Retrouvez la lettre de l’observatoire n°6 et n’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez la recevoir par mail.