L' A65 en images

Focus A65

Concessions_partenariat.jpgL’A65, première autoroute française construite après le Grenelle de l’environnement, se devait d’être exemplaire du point de vue de la préservation de la qualité de vie, de la protection de l’environnement et de la biodiversité.

 

 

 

 

 

investigation.png

Inventaires écologiques complémentaires durant une année complète, afin de préciser et compléter les enjeux environnementaux des milieux traversés.

calage.png

Le tracé de "moindre impact" de l’autoroute a été défini et ajusté dans la bande des 300 mètres déclarée d’utilité publique en fonction des différentes contraintes et en concertation avec les élus et les riverains.

integration.png

Dossier spécifique au droit des monuments historiques pour éviter la co-visibilité.
Choix de modelés et plantations spécifiques en cohérence avec les unités paysagères interceptées.

respect.png

Réalisation d’ouvrages de franchissement des cours d’eau et zones humides remarquables permettant l’écoulement naturel des eaux y compris lors d’une crue centenale ou exceptionnelle.

Maintien des usages traditionnels de l’eau : pêche, irrigation des cultures, alimentation en eau potable.

respect2.png

Construction de passages animaliers adaptés et dimensionnés en fonction de l’espèce présente, la plus exigeante :

  • Ouvrages permettant la préservation des berges de cours d’eau à fort enjeu environnemental
  • Maintien d’un niveau d’eau dans les ouvrages (poissons, écrevisses, loutres)
  • Crapauducs et mares d’attraction (batraciens)
  • Aménagement des ouvrages avec banquettes et buses sèches (visons, faune)
  • Passages spécifiques pour la petite, moyenne et grande faune et plantation de plantes attractives destinées au guidage des animaux

En phase exploitation, la réalisation de clôtures adaptées aux espèces permet d’assurer la sécurité des automobilistes et de la faune.

compreser.png

Accompagnement des plans de restauration des espèces patrimoniales en Aquitaine à concurrence de 1,5M€.

Réévaluation de la compensation de l'impact résiduel de l'A65 sur la biodiversité:

  • Mise en œuvre de 1372ha de compensation en 4 ans (juillet 2012)
  • Conservation pendant la durée de la concession (y compris extension)
  • Elaboration d’une charte d’objectifs de conservation durable de la biodiversité avec les Collectivités territoriales
  • Suivi et restitution à la communauté scientifique